Ignorer la navigation

Toute votre actualité bien-être à en Occitanie

Objectifs Bien-être met ici à votre disposition des articles regorgeant d'informations bien-être utiles et pratiques pour améliorer votre santé et donc votre qualité de vie !

Profitez d'une session gratuite !
  • 10/05/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Les huiles essentielles et les leurs bienfaits/

    Les huiles essentielles et leurs bienfaits

     

    Vous avez probablement entendu parler de l’aromathérapie... Cette médecine douce date de l’Antiquité et les Égyptiens utilisaient déjà dans leurs potions curatives des plantes médicinales. Ce n’est qu’au XIème siècle que l’idée d’extraire les principes actifs des plantes par distillation apparut. Maintenant, nous pouvons toutes et tous en profiter :-)

    Que sont l’aromathérapie et... une huile essentielle?
     

    Expliquons ces termes. Cette branche de la phytothérapie (qui signifie “se soigner par les plantes”) consiste à recueillir les principes actifs des plantes par un processus complexe utilisant la vapeur d'eau pour récupérer la forme liquide et concentrée qui est connue sous le nom d’« huile essentielle ».


    Chaque huile essentielle a une composition chimique particulière appelée « chémotype ». Cette composition dépend  de l’environnement de la plante, du sol, de son exposition au soleil, de sa résistance face aux intempéries, de la température. C’est ainsi qu’une plante peut présenter plusieurs chémotypes. Voilà :-)

     

    Bienfaits des huiles essentielles
    Vous savez sans doute que les plantes ont des vertus médicinales, dont certaines sont connues depuis bien longtemps. Les huiles essentielles qu’on en extrait peuvent ainsi avoir plusieurs propriétés curatives: antispasmodique, relaxante, antivirale, antiseptique, digestive, renforçant l’immunité, etc… Vous voyez, les plantes ont des qualités cachées !

     

    Précautions à prendre
    Les huiles essentielles sont composées à 100 % de principes actifs des plantes et même si cela leur confèrent un pouvoir thérapeutique élevé, il n’en reste pas moins que cette concentration augmente aussi les risques lors de leur utilisation inappropriée. Alors, attention !
    Vous pouvez trouver des huiles essentielles en pharmacies, parapharmacies, magasins bio et bien entendu sur Internet, et dans des herboristeries. Toutefois, il faut rester vigilant/e sur leur qualité et leur provenance.


    Pour plus de détails sur les précautions à prendre en compte pour l’utilisation des huiles essentielles, voir l’article “Comment se servir des tisanes, des fleurs de Bach et des huiles essentielles?”.

    En savoir plus
  • 06/05/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Le sport pour bien dormir

    Le sport pour mieux dormir. 
    La pratique régulière d’une activité physique et sportive est aussi l’un des meilleurs moyens naturels pour retrouver un sommeil de qualité. Selon une étude menée sur un échantillon d’adultes de 18 à 35 ans, 2h30 d’activité sportive modérée par semaine permettrait d’augmenter la qualité du sommeil de 65%. Les personnes les plus actives physiquement s’endorment vite et dorment mieux. Pourquoi cela ?

    Quelle que soit l’activité pratiquée, celle-ci sera particulièrement bénéfique à notre sommeil. Les activités dites « douces », comme la marche, les pilates, ou encore la natation contribuent à nous détendre et à nous apaiser. Les sports plus intenses, quant à eux, permettent de libérer des endorphines, les célèbres hormones du bien-être, qui faciliteront l’endormissement grâce à leurs effets tranquillisants. En procurant de l’oxygène à notre organisme, le sport engendre une bonne fatigue.

    Il est important, cependant, de ne pas pratiquer d’activité physique intense le soir juste avant le coucher ; celle-ci aurait au contraire un effet excitant sur notre corps, augmentant alors les difficultés à s’endormir. Il est préférable de laisser passer un laps de temps de 2 heures entre la fin de l’activité sportive et le moment du coucher. D’autre part, les activités physiques à l’extérieur sont également à privilégier : en effet, la lumière naturelle du soleil facilite la régulation des rythmes circadiens, ce qui permet à notre horloge biologique de bien interpréter les signaux jour/nuit et d’agir en conséquence sur notre organisme.

    Mettre en place un rituel spécifique avant le coucher. 
    On l’a vu, l’hyperactivité cérébrale, les angoisses, les écrans ou encore les aliments/boissons excitant(e)s sont le terreau idéal pour le développement de troubles du sommeil, notamment les insomnies. Il est donc particulièrement conseillé de mettre en place, avant le coucher, un rituel spécifique axé sur le calme et la détente. En répétant ces gestes et habitudes tous les soirs, de la même façon, nous habituons aussi notre organisme, qui associe alors ces « gestes » aux prémices de la phase du coucher, à préparer l’esprit et le corps à une bonne nuit de sommeil.

    Voici quelques gestes simples à mettre en place au quotidien, pour une meilleure hygiène du sommeil et des nuits plus paisibles et reposantes.

    -       Réguler naturellement l’horloge biologique : Apprenons à écouter et interpréter les signaux de notre corps, en commençant le rituel du coucher dès les premiers signes de fatigue. De cette façon, nous régulons aussi notre horloge biologique qui se chargera de nous faire trouver le sommeil à heure fixe.

    -       Créer une ambiance zen et apaisante : pas d’activité physique et/ou intellectuelles intense après 18h, pas de surexposition aux écrans le soir juste avant d’aller se coucher. À l’inverse, lumière tamisée, musique douce et relaxante, un bain à température ambiante, créent des ambiances idéales pour se détendre avant d’aller dormir.

    -       Vérifier les conditions extérieures de la chambre à coucher : il est important, pour gagner en qualité de sommeil, que la chambre à coucher ne soit pas trop chauffée, et suffisamment aérée.

    -       Pratiquer l’automassage : il consiste à se masser doucement certaines parties du corps afin de se relaxer et faciliter l’endormissement. L’automassage du pied, notamment, permet d’atteindre l’ensemble du corps et de se détendre profondément avant de dormir.   

    -       Penser aux choses positives : chaque journée apporte son lot d’évènements négatifs comme positifs. Il est important de repenser à toutes les choses positives, quelles qu’elles soient, qui ont eu lieu au cours de la journée, et d’éprouver de la reconnaissance ; envers soi-même, envers les autres, envers la vie elle-même. Cette attitude positive est une puissante alliée contre le stress, et donc les troubles du sommeil, à l’inverse de l’habitude qui consiste à ruminer ses pensées négatives avant d’aller dormir, propice à l’apparition des insomnies.

    -       Écrire : L’écriture est aussi connue comme un formidable moyen d’évacuer le stress et de chasser les pensées négatives qui nous accaparent. Une fois couchées sur papier, nous en sommes en quelque sorte libérés ; cela favorise l’apaisement et l’endormissement.

    -       Mettre en place un signal spécifique d’endormissement : Il s’agit d’un geste simple que l’organisme, à force de répétition, interprétera comme le signal d’endormissement. Par exemple, éteindre la lumière, refermer le livre, ou encore remettre en place la couverture avant de s’endormir, sont autant de signaux potentiels qui nous permettront sur le long terme de nous détendre de façon presque instantanée, et de trouver le sommeil plus facilement. En effectuant ces gestes, il est important de se trouver dans un état d’apaisement profond ; l’organisme associera donc cette action spécifique à la détente : ce sera désormais le « signal d’endormissement » pour votre corps. 

    En savoir plus
  • 05/05/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Les antioxydants pour retrouver u n sommeil de qualité

    Quelques points pour retrouver u nsommeil de qualité 

    Grace aux antioxydants. 

    En savoir plus
  • 03/05/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Les tisanes ces élixirs ancestraux qui nous soignent.

    Les tisanes - ces élixirs ancestraux qui nous soignent

     

     

    Les plantes sont employées depuis toujours par les humains pour soigner tous types de maux, en étant administrées sous différentes formes. Elles nous aident à recouvrer la santé et… le sourire :-)

    Vous avez sans doute entendu parler, voire même êtes l’adepte, de la plus connue des formes de consommation des plantes : les tisanes qui sont des boissons aux propriétés curatives obtenue par plusieurs procédés dans de l'eau chaude ou froide.

     

    Quels sont les procédés pour la préparation des tisanes ?
     

    Il y a trois types de préparation de base pour les tisanes: l'infusion, la décoction et la macération. Elles ont toutes leur aspect particulier et un objectif spécifique. Voyons cela ensemble :-)

    L'infusion est le procédé qui consiste dans le fait de plonger la plante, sèche ou fraîche, dans de l'eau chauffée au point d'ébullition. Il est aussi possible de verser de l'eau bouillante sur les plantes à infuser. Ensuite, il faut couvrir et laisser infuser pendant un temps donné appelé “temps de pause”. Cette durée varie en fonction de la partie de la plante utilisée, qui peut aller de quelques minutes à presque une heure. C’est de cette façon que l’on prépare le thé de cinq heures :-)

    La décoction diffère de l’infusion par le fait qu’on plonge les plantes dans de l'eau en ébullition en laissant bouillir pendant une dizaine de minutes, durée qui peut se prolonger jusqu’à plusieurs heures. C’est un procédé utilisé surtout pour les parties les plus denses de la plante comme l'écorce, les tiges, les racines ou les fruits.

    La macération est un procédé qui se fait à température ambiante et consiste à plonger les plantes dans de l’eau ou de l'alcool, et même de l’huile pour une durée allant d’une trentaine de minutes à plusieurs jours ou semaines. Cette durée s’établit en fonction de la partie à macérer et de l'utilisation du liquide obtenu.

     

    Propriétés des tisanes
    Les vertus thérapeutiques des tisanes sont connues depuis l’Antiquité et parmi les plus connues, en fonction des plantes employées, on peut citer leur propriétés digestives, diurétiques, calmantes, bactéricides, stimulantes, améliorant la circulation sanguine, stimulant les défenses immunologiques, etc.

    Parmi les plantes ayant le plus de vertus, citons la sauge qui grâce à ses propriétés a donné naissance au dicton : « Qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin d'un médecin ». Elle est utile pour les troubles du foie, les maux de gorge, les bouffées de chaleur, elle stimule la digestion et la mémoire, tonique, calme les inflammations des muqueuses, fluidifie le sang. Une sorte de “panacée” bienfaitrice qu’il faut apprendre à connaître :-)

    En savoir plus
  • 02/05/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Les conséquences du manque de sommeil sur l'organisme

    Conséquences sur la vie sociale et professionnelle : problèmes relationnels, absentéismes, consultations médicales fréquentes, baisse de la performance professionnelle, risque d’erreur accru, voire d’accidents.

    En savoir plus
  • 28/04/2022 - Evelyne Auban 0 Commentaires
    Les méfaits du stress

    Dans cet article,   j’aborde le stress en effet le stress qui donne du piment à  notre vie est sur le long therme très dévastateur. Pour nous le stress serait plutôt connoté mal de ventre, migraine etc . Boutons insomnie, tension permanente. Et autre dois coincer.

    50 000 Français, consultent chaque jour parce qu’ils se sente stressées sans compter tout ceux qui ne consultent pas.  Le stress est effectivement, très positif puisqu’il nous permet de réagir à une situation donnée, par exemple à une époque reculée le stress augmentait le rythme cardiaque . à l’époque, il s’enfuyait a y perdre haleine afin de sauver leur vie , Puis tout e calmait soit parce qu’il avait réussi à se mettre à l’abri dans une grotte à se cacher soit parce il était faits croquer la dite bête. Avant le stress restait bien ponctuel il venait souvent lors d’un choc ou d’un traumatisme émotionnel.

    Aujourd’hui en effet les réflexes du corps persistent alors que les bêtes sauvages ont depuis longtemps bien disparu. Résultat des courses l’organisme est sur défensive, amis sans  moyen de se défendre et surtout s’exprimer son stress. Sauf par un beau sprint   par exemple. Nos stress à nous sont globalement moins intenses.  Plongés dans un environnement stressant, ( famille bureau)  nous finissons par nous épuiser mais plus prolongés que celui donné par le tigre.  Que nous ne pouvons fuir.

    Donc premier point :  prendre conscience de son stress, Deuxième point ; apprendre à le gérer, afin de le faire disparaitre et enfin  apprendre à le transformer certes ce n’est pas facile je vous l’accorde

    Le stress n’est pas une maladie, il n’est qu’une force qui nous pousse à nous adapter, toute la question est si nous en sommes capables que si le stress disparait, notre réactivité est propre à chacun,  et dépend et surtout du moment qu’il survient .

    Par contre, face au stress notre système nerveux intervient (mains moites, boule à la gorge, boule au ventre) et le système endocrinien ordonne la sécrétion d’hormones telles que le cortisol et la corticostérone. Leur but mettre à disposition l’ensemble des réserves énergétiques du corps pour faire face l’agression Malheureusement si nous avons du stress souvent ponctuel, notre système immunitaire s’affaiblit et c’est inévitablement à la porte ouverte aux maladies graves. ( cancers)

    En effet si le stress revient trop souvent ce qui est hélas très fréquent, et que nous n’avons aucune méthode pour le contrôler et le transformer, le corps s’épuise et devient il devient vulnérable, le vieillissement est accéléré et le cerveau devient vite moins performant et les trous de mémoire s’amplifie, et en devienne de plus en plus gênants. Même le métabolisme du sucre t des graisses est chamboulé. Il est donc nécessaire de faire descendre le stress coute que coute, dans les limites du raisonnable.  Sans pour autant en devenir mou et apathique.

    En revanche

    Plusieurs méthodes s’offrent à vous pour éliminer le stress.

    Être dans l’alignement, Centré.

      Être dans le calme et la paix.

    Apprendre accueillir et à accepter ce qui vous agresse.

    Apprendre a se détendre à lâcher prise

    Apprendre à se relaxer.

    En savoir plus